Forteresse de Narikala

Tbilissi , la capitale géorgienne, séduit particulièrement par sa vieille ville pavée.

Son architecture variée rassemble des immeubles de style art nouveau richement ornés, des chapelles orthodoxes orientales et des édifices modernistes soviétiques.

Mais aujourd'hui, l'une des plus importantes attractions touristiques de Tbilissi est la forteresse Narikala.

Construite à flanc de la colline de Sololaki au IVe siècle, elle domine majestueusement la ville.

Histoire de l'ancienne citadelle de Narikala

Erigée à partir du IVe siècle, la forteresse changea régulièrement de nom au cours de son histoire,

D'abord nommée « Shukris Tsikhe » signifiant « fort individuel », ensuite « Kalas Tsikhé », puis rebaptisée « Narin Kala » après l'invasion des Mongols.

depuis le XVIIIe siècle, elle a conservé l'appellation de « forteresse de Narikala » qui signifie « petite forteresse »

Elle fut agrandie par les Omeyyades au VIIe siècle et ensuite par le roi David le Bâtisseur (1089-1125). En 1827, certaines parties de la forteresse furent démolies ou détruites par un tremblement de terre.

Cette vieille citadelle représente un symbole défensif de la ville.

Des études archéologiques ont démontré que Narikala était composée initialement de deux enceintes fortifiées. De plus, à l'intérieur de l'ancienne citadelle est érigée une église datant du XIIe siècle, l'église Saint-Nicolas dont la rénovation est récente, l'ancienne église ayant été détruite au cours d'une explosion durant l'ère russe en 1827, rendant sa réhabilitation quasiment impossible.

Cette église est sans nul doute la partie la plus connue de la forteresse. Elle fût reconstruite à l'emplacement de l'église éponyme entre 1996 et 1997.

La nouvelle église est une réplique exacte de l'édifice initial.

Autrefois, il était possible de relier la forteresse de Narikala aux fortifications de la rive gauche du fleuve via un pont. Cette forteresse servait à surveiller le déversement du fleuve Koura.

Certaines parties du mur d'enceinte de la citadelle dateraient de la période d'occupation des Perses au IVe

siècle, cependant, la majorité des fondations et les tours remontent au VIIIe siècle.

Elle fut agrandie et restaurée à plusieurs reprises, jusqu'à prendre sa forme actuelle qui date du XVI-XVIIe siècle. Détruite en effet par un tremblement de terre, elle ne fut plus jamais reconstruite

Forteresse de Narikala, l'atout touristique majeur de Tbilissi

Narikala, forteresse mère de Tbilissi surplombe majestueusement la capitale de la Géorgie et offre l'un des meilleurs panoramas sur la ville.

Dans cette métropole peuplée d'au moins 1,5 millions de personnes, le vieux rempart symbolise l'unité, la

défense et l'autonomie. Il se compose de deux enceintes renforcées et abrite l'Eglise Saint-Nicolas

depuis 9 siècles, restaurée en 1996.

La fortification prédomine la colline escarpée de Soloaki. Elle vous fait profiter d'une vue imprenable sur les bains publics et les jardins botaniques de Tbilissi. La vue sur le Grand Caucase y est tout simplement superbe.

Véritable vestige historique, cette forteresse est un lieu incontournable à visiter lors de votre voyage

en plein cœur de la Géorgie.

Cette ancienne forteresse perse est l'une des architectures les plus remarquables dans le centre historique de Tbilissi. Elle offre de magnifiques points de vue sur l'ensemble de la ville, jalonnée d'un labyrinthe de ruelles abruptes.

Demeurant presque inhabitée durant des années, la citadelle constitue un point de repère aux yeux des habitants de Tbilissi.

Le fort changea d'occupants au fil des siècles et leur passage marqua des traces ineffaçables jusqu'alors.

La cité elle-même fut le théâtre de nombreuses invasions au cours de son histoire. Elle tomba sous l'emprise des perses, subit l'attaque des mongols et fut occupée par les souverains géorgiens.

Cette domination territoriale leur permit cependant de transformer la cité entière en capitale.

Tbilissi, la pittoresque capitale géorgienne à explorer

Depuis le Parc Rike , situé sur la rive est du fleuve, un téléphérique mène jusqu'au sommet de la colline de Sololaky. Une fois au sommet, la vue en plongée est exceptionnelle.

Au-delà de l'amalgame de toitures du centre historique, le regard se pose sur des steppes ondulées et les pics enneigés du Caucase émergeant dans le lointain.

Le quartier persan , adossé à la colline, occupe avec le jardin botanique de Tbilissi une partie du revers sud de la capitale géorgienne.

Ce quartier persan, préservant une physionomie orientale, est l'un des plus vieux. Il séduit pour sa population, ses ruelles étroites , ainsi que ses bazars.

Le quartier Avlabari , avec son ancienne forteresse, fait face au quartier persan sur la rive gauche du fleuve Koura. C'est aujourd'hui l'un des prochains quartiers branchés.

La haute saison démarre en mai à Tbilissi, pour finir en octobre mais de juillet à septembre, l'affluence touristique est à son apogée.

Le festival culturel Tbilisoba , en octobre, propose des spectacles de musiques et de danses traditionnelles.

Le climat à Tbilissi

La fraîcheur de l'air océanique de la Mer Noire et la chaleur du vent d' Asie du Sud Est confèrent à Tbilissi un climat à la fois tempéré et chaud.

La pluie y est abondante , y compris durant le mois le plus sec de l'année. Les précipitations annuelles moyennes atteignent 510 mm. Les mois de mars à mai sont les plus pluvieux.

En moyenne, la température annuelle s'élève à 13,3°C.

En hiver, la température baisse rarement en dessous de 1,5°C. Janvier est le mois le plus froid de l'année.

En période estivale, la chaleur ne dépasse pas 25°C, juillet est le mois le plus chaud.

Comment se rendre à la forteresse de Narikala ?

Pour arriver jusqu'à la forteresse de Narikala, vous avez deux options.

Vous pouvez tourner à droite après la mosquée Jumah , sur la place Meïdan , soit emprunter la route depuis Méïdan, située à droite après la chapelle arménienne.

Vous pouvez continuer la promenade à l'extérieur de la forteresse.

Sur le côté droit de la citadelle, vous allez voir une grande quantité d'arbres. En empruntant le sentier dominant la vieille ville de Tbilissi se découvre la statue de Kartlis Déda , qui symbolise la Mère Patrie.

Pour rejoindre la forteresse de Nikarala depuis le cœur de la Vieille Ville de Tbilissi, vous empruntez un chemin escarpé entouré de petites habitations traditionnelles et de bains publics.

Vous pouvez également prendre la télécabine Narikala , construite par Leitner en 2012.

Cet appareil, qui est à vocation touristique, est présent sur une grande partie de la ville de Tbilissi.

Il permet d'accéder à la forteresse. Un aller-simple jusqu'au sommet de la forteresse coûte 2,5 GEL.

La gare en aval, qui est une station motrice, se trouve dans le quartier Avlabari sur la Place de l'Europe. C'est la partie la plus historique de Tbilissi et fût à plusieurs reprises réhabilitée.

Cette ligne, longue de 508 mètres, survole le Koura, mais aussi le quartier de Kldisoubani. Elle est installée sur la forteresse de Narikala.

Vous pouvez ainsi visiter la partie haute de la ville et profiter par la même occasion d'un panorama d'exception.

Bonjour

Je suis Naniko de " Promethea Voyages". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+995322221425