La thalassothérapie et les bains thermaux en Géorgie

La thalassothérapie et les bains thermaux en Géorgie

25 févr. 2020

 

La Géorgie a l’avantage de posséder un paysage naturel diversifié, constitué de monts enneigés, de lacs, de glaciers, de rivières... et des sources d’eau minérale. Celles-ci sont réputées pour leurs précieuses vertus curatives, et permettent aussi de se reposer dans des bains thermaux. Voici donc une sélection des célèbres stations thermales géorgiennes.

Tbilissi et ses célèbres bains de soufre

L’un des plus célèbres bains thermaux de la Géorgie se trouve dans sa capitale Tbilissi, plus précisément dans le vieux Tiflis. L’histoire de la création de la capitale géorgienne, ainsi que son nom, sont étroitement liés à ces sources d’eaux sulfuriques.  Celles-ci se trouvent à la périphérie des districts d’Ortachala et d’Abanotubani.

Abanotubani est « le quartier des bains » de Tbilissi. Il abrite aujourd’hui divers établissements dédiés à la relaxation, comme des hammams, des bains turcs et des saunas.

Tbilissi fut construite à la suite de la découverte par le roi d’Ibérie, Vakhtang 1 er Gorgassali, de ces sources thermales à Abanotunabi.

Construits dans un style oriental, ces bains thermaux sont d’architecture iranienne (Perse). Leurs somptueux décors sont admirablement conservés. Ils sont pratiquement aménagés sous terre et couronnés de coupoles semi-sphériques. A la nuit tombée, les bains sont illuminés par des lanternes.

Ces bains, dont la température oscille entre 35 et 37°, sont appréciés tant pour leurs nombreux bienfaits thérapeutiques que pour leurs effets relaxants.

Le Balneological Resort est un autre lieu de détente se trouvant dans le quartier d’Ortachala, toujours dans le Vieux Tbilissi. C’est un édifice à l’architecture perse, doté d’infrastructures modernes : des lits de massage, des douches au soufre, une piscine chauffée au soufre, un sauna, des chambres privatisées avec salles de bain et vestiaires, entres autres. Vous pouvez y prendre un bain de soufre ou simplement opter pour une séance de physiothérapie, un massage ou un soin à base de boue médicinale volcanique.

Sairmé, une autre station thermale phare géorgienne

Sairmé, située au sud de Koutaïssi, culmine à 950 m d’altitude. Les eaux minérales thérapeutiques de cette station thermale furent découvertes par hasard à la fin du XIXe siècle par des bergers.

La station de Sairmé compte au totale 6 sources d’eaux sulfuriques. Celles-ci, se trouvant à 1500 m de profondeur sous le sol, possèdent des vertus thérapeutiques sur plus de 60 maladies (la cholécystite chronique, la colite ulcéreuse, l’hépatite chronique, l’arthrite…)

Zugdidi, un lieu propice à la détente

Tsaishi, situé à 15 kilomètres de Zugdidi, dans la région de Samegrelo, est un village dont la renommée est liée aux qualités thérapeutiques de ses 18 sources d’eaux minérales hyperthermiques.

Des analyses effectuées par des chercheurs ont montré que ces eaux minérales contribuent à améliorer l’état des os, des tissus de la peau, ainsi que du cartilage.

  La thalassothérapie et les bains thermaux en Géorgie  

Borjomi, surnommé le « Vichy du Caucase »

Les sources minérales des gorges de Borjomi sont réputées pour leurs propriétés curatives. Leur existence remonterait à plus de 2000 ans. Ces sources furent délaissées du XVIe au XVIIIe siècle, à cause des conflits opposant les Ottomans et les Perses.

Après la guérison en Géorgie de la fille d’un gouverneur général russe, les sources minérales de Borjomi firent à nouveau parler d’elles au milieu du XIXe siècle.

En 1850 fut inauguré à Bordjomi le parc des Eaux Minérales. En 1894, le grand-duc Mikhail Romanov ouvra la première usine de mise en bouteille, notamment avec la célèbre eau à hydrocarbonate de sodium de Borjomi. A l’époque soviétique, Borjomi devient aussi une station thermale réputée à travers l’ensemble de l’URSS.

Les sources minérales de Borjomi se trouvent à 8, voire 10 km, de profondeur sous terre. Regorgeant d’éléments volcaniques, elles sont dotées de bienfaits curatifs. Elles aident ainsi à améliorer le flux sanguin et soignent les pathologies intestinales.Ces sources minérales facilitent aussi la digestion, tout en protégeant le système immunitaire d’infections.  

Les célèbres eaux thérapeutiques de Tskaltubo

Tskhaltubo, une station thermale localisée dans la partie centre-ouest de la Géorgie, est l’une des plus réputées du pays. Ses sources d’eaux minérales chaudes ont la particularité de produire de l’eau enrichie en carbonate de Radon. Avec une température s’élevant à 33-35°C maximum, cette eau transparente et inodore est immédiatement utilisable dans le cadre de soins de balnéothérapie (hydromassage sous-marin, physiothérapie…).  De plus, grâce à ses propriétés curatives, elle est réputée pour traiter des problèmes circulatoires, musculaires, nerveux, gynécologiques ou osseux.

Tskhaltubo était déjà très connue à l’époque soviétique. De nombreuses célébrités ont profité des bienfaits curatifs de l’eau thermale de Tskhaltubo, comme le président égyptien Gamal Abdel Nasser ou Joseph Staline.

Samtredia, à l’origine de l’eau hyperthermique

Samtredia est une station thermale située dans la région d’Iméréthie à l’ouest de la Géorgie. Blottie au fond d’une plaine entourant la mer Noire, dans la vallée du fleuve Rioni, sa renommée est due à une eau hyperthermique.

Les géologues ont découvert accidentellement, durant un forage effectué à 1450 m de profondeur, une source d’eau chaude sulfurique. Après avoir ordonné une analyse approfondie de cette eau thermale, l’Etat géorgien décida de construire la station thermale de Samtredia, à l’emplacement même de la découverte. Celle-ci a ouvert ses portes en 1970.

Les thermes de Torgva, un endroit unique à découvrir

Près du col d’Abano, sur la route de Tusheti, se trouvent les thermes de Torgva.Cette station est unique pour ses 13 sources d’eaux thermales chaudes. Le nom de cette station provient du célèbre héros Torgva. Selon la légende, après avoir été blessé au combat, celui-ci serait tombé sur une source d’eau thermale sulfurique. Après avoir bu cette eau puis s’y être baigné, il aurait été entièrement guéri. Aujourd’hui, les sources thermales de Torgva sont connues pour soigner diverses affections.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Naniko de " Promethea Voyages". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+995322221425