La Géorgie, pays du vin

La Géorgie, pays du vin

15 oct. 2019

La table géorgienne a de quoi vous régaler pendant votre voyage, notamment avec ses khachapouris (pains au fromage) ou ses khinkalis (raviolis à la viande). Un séjour gastronomique qui, à lui seul, vaut le détour dans ce pays, sans oublier que la Géorgie est aussi très réputée pour son vin, qui accompagne à merveille ces gourmandises.

La Géorgie serait d’ailleurs le premier pays producteur de vin au monde, depuis déjà plus de 8 000 ans. Aller à la rencontre du vin, comme vous le propose notre agence, est une autre manière, originale et délicieuse, de découvrir ce beau pays.  

  La Géorgie, pays du vin  

Le premier vin du monde

Récemment, des archéologues ont découvert des résidus de vin dans des jarres en poterie datant d’il y a plus de  8 000 ans. C’est alors l’époque Néolithique ; celle pendant laquelle les hommes commencent à cultiver et a élever des bêtes, à fabriquer des ustensiles en poterie, et, semble-t-il, à se régaler de vin. Cette trouvaille a d’ailleurs entièrement bouleversé l’histoire du vin, puisqu’on attribuait jusqu’alors son invention à l’Iran.

La Géorgie est aussi le pays le plus riche en cépages, avec plus de 500 sortes de vignes différentes. C’est un véritable paradis pour les viticulteurs, qui profitent d’un climat idéal et d’une importante variété de fruits, permettant de créer des vins aux goûts variés et délicats.

Aujourd’hui, la Géorgie est le deuxième producteur de vin en termes de volume dans l’ex-espace soviétique, après la Moldavie. Pourtant, si son vin n’est pas encore à son apogée mondialement, le pays offre des conditions parfaites pour un vin délicieux : un climat doux et modéré, ensoleillé, et un air humidifié par la proximité de la mer Noire.

  La Géorgie, pays du vin  

Une fabrication artisanale

La fabrication du vin en Géorgie est rependue dans chaque famille : chacune a sa vigne, sa cave, sa spécialité. Mais ils partagent tous une même méthode de fabrication artisanale, qui est inscrite au patrimoine universel immatériel de l’Unesco.

Les Géorgiens fabriquent leur vin dans des récipients en argile appelés « kvervi » ou qveri, en forme d’oeuf. C’est dans le kvervi qu’ils laissent fermenter et vieillir le jus de raisin avec sa peau et ses résidus après sa récolte. Cet art, passé de génération en génération, se pratique encore aujourd’hui dans de nombreux villages du pays, où tous participent aux vendanges.  C’est justement cette absence de filtrage et ce contact avec l’argile qui donne au vin géorgien un goût inimitable et une renommée mondiale.

Si toutes les régions géorgiennes font naître du vin, celle de Kakhéti est la plus connue. Berceau historique du vin, cette région de l’est de la Géorgie arbite à elle seule plus de 100 sortes de vignes. Dans le monastère Saint-Georges d’Alaverdi, les moines orthodoxes cultivaient du vin pendant des années, dans des kvervi enterrées dans le sol.

  La Géorgie, pays du vin  

Une culture viticole

Si ce n’est pas par amour pour le vin que vous venez découvrir cet artisanat, faites le alors pour s’imprégner de la culture géorgienne, transmise à travers les siècles. Le vin est la fierté du peuple géorgien, qui maitrise entièrement sa fabrication. Il accompagne les repas, les légendes, les fêtes, les danses, et soude les familles et les voisins lors des vendanges. Le vin fait aussi l’objet de nombreux poèmes et chansons qui lui sont dédiés.

D’après une légende géorgienne, les soldats cousaient des vignes à leurs mailles pour que le vin coule avec leur sang en cas de blessure. Une preuve de plus que le vin est bien ancré dans l’histoire et les traditions de la Géorgie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Naniko de " Promethea Voyages". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
(995 32) 2 22 14 25