Batoumi

La Géorgie est l’un des plus beaux pays d’Europe, jouissant d’un important potentiel touristique. Parmi l’une des villes géorgiennes les plus envoûtantes figureBatoumi, une station balnéaire située sur les rives de la mer Noire. Batoumi doit sa renommée à son magnifique front de mer et à une architecture unique, conciliant bâtiments futuristes et anciens. Pour ceux désirant voir une nouvelle facette de la Géorgie, qui sort de l’ordinaire, Batoumi est un choix judicieux pour une expédition des plus mémorables.

Découverte de Batoumi et son histoire

Le philosophe grec Aristote fut l'un des premiers à mentionner la cité, au IVème siècle avant J.-C. Celle-ci était alors connue sous le nom de « Batusi ». Bathys, signifiant « profond » en grec, fut l'une des principales villes de Lazique. Ce dernier était un ancien royaume situé dans la partie occidentale de la Géorgie au 1ᵉʳ siècle av. J.-C.

Au IIème siècle, sous le règne de l'Empereur Hadrien, une garnison romaine occupa la ville. C’est au Ve siècle que Batoumi tomba sous le contrôle de Vakhtang Ier d'Ibérie. Du VIe au VIIIe siècle, les gouverneurs d’Abkhazia et d'Egrisi se retrouvent à la tête de Batoumi.

Vers la fin du XIème siècle, la Géorgie est une nation unifiée et le Royaume des Kartvels fut établi au côté de Batoumi. A la mort du souverain Vakhtang Ier d'Ibérie en 1564, Batoumi redevient un territoire turc. Les turcs décidèrent d’y ériger une forteresse. Malheureusement, l’attaque du nouveau roi Mamia II en 1609 engendra la défaite des troupes turques. En 1873, les Turcs reprirent possession de la région et firent de Batoumi la principale ville de Lazeti.

Au cours du Congrès de Berlin, se déroulant du 13 juin au 13 juillet 1878, les Anglais font de Batoumi un port libre. Grâce à ce nouveau statut, Batoumi se transforma en ville moderne. Mais en 1886, elle perdit son statut de port libre. Ce n’est que le 28 avril 1888 que Batoumi obtient officiellement son statut de « ville ». Le début du XXème siècle est une période particulièrement prospère pour la région de Batoumi et le sud-ouest de la Géorgie.

Batoumi aujourd’hui

Capitale de la région autonome de l’Adjarie et troisième ville de Géorgie, Batoumi est en plein essor. Elle est également l’une des plus belles stations balnéaires de la mer Noire. Le développement du tourisme des « novoritchis » à Batoumi, aussi appelés la nouvelle bourgeoise russe post-soviétique, a favorisé la construction de nouveaux casinos et hôtels, sans oublier les autres lieux de loisirs.

Parfois, la ville est appelée « Las Vegas de Géorgie » avec ses nombreux casinos et ses diverses distractions parsemant le «Bulvar ». A cet effet, le boulevard de Batoumi est un lieu privilégié tant par les locaux que les touristes. Le « Bulvar » est constitué d’un joli front de mer, d'une plage et d'un parc verdoyant pour se ressourcer. En longeant les 8 km de ce boulevard on découvre également plusieurs monuments, dont la sculpture d’Ali et Nino.

Mais ce qui frappe surtout en arrivant à Batoumi, c’est le mixte harmonieux entre architecture moderne et bâtiments anciens construits à l’époque soviétique. Aujourd’hui, Batoumi arbore une allure hétéroclite, voire décalée parfois. Lors d’une balade dans son centre historique, vous constaterez que le cachet authentique de l’ancien Batoumi est préservé, malgré quelques travaux de rénovation et la recrudescence du nombre de buildings dans la ville. La Place de l’Europe et son magnifique ensemble architectural, en est le parfait exemple.

Les atours de Batoumi à découvrir

Malgré sa petite taille, soit 64,9 km², Batoumi compte à son actif plusieurs attraits touristiques majeurs allant de la Cathédrale de Notre-Dame à la forteresse de Gonio, en passant par son Jardin Botanique. Située dans le sud-ouest de la Géorgie, elle représente la plus vaste ville dela région d’Achara, tout étant le principal port géorgien.

Commencez la découverte de Batoumi par les monuments historiques phares de la ville. Au sud de la station balnéaire se dresse la forteresse de Gonio, de style architectural romano-byzantin. L’histoire de cette citadelle est étroitement liée au mythe des Argonautes. Cependant, son nom n’apparaît qu’au VIIe siècle. D’ailleurs, les fouilles archéologiques effectuées sur ce site ont permis de dater l’existence de cette forteresse entre le 1er et le IIIe siècle.

La Cathédrale Notre-Dame est un autre monument phare de la ville à visiter. Sa construction remonte en 1902. Sur l’entrée principale de la basilique se dresse les statues de Simone et d’André, qui sont les tous premiers missionnaires chrétiens de Géorgie. Démolie en 1937, la cathédrale fut reconstruite en 1989. L’architecture du nouvel édifice est de style gothique.

Les nombreux musées de la ville sont aussi à inclure dans votrecircuit historico-culturel, à savoir le Musée d'Arts d'État d'Adjarie. En fait, il s’agit d’une galerie d'art contemporaine, exposant de belles peintures réalisées par des peintres géorgiens, comme Akhvlédiani ou Goudiachvili.

Faites également un tour au Musée Ethnographique Borjgalo, qui retrace le mode de vie d’autrefois des Géorgiens. Des sculptures, des peintures et des gravures sur bois mettent ainsi en relief l'histoire et l'artisanat géorgien. S’étirant sur une superficie de 3000 m², ce musée comprend aussi des plantations, un sentier pédestre et une cascade artificielle de 9 mètres de long. La cascade est agrémentée d’une valve forestière. Ce musée a ouvert ses portes en juin 2016 et le prix d’entrée est de 10 lari.

Pendant la Belle-Epoque, Batoumi s’est énormément développée grâce au pétrole de l’Azerbaïdjan qui y transitait à la fin du XIXe siècle. De la Place de l’Hôtel de Ville à la Place du Théâtre, formant une belle unité architecturale, cela représente aujourd’hui le reflet de ce développement. D’ailleurs, sur la Place du Théâtre trône la Fontaine de Neptune.

Profitez-en également pour visiter le théâtre de Batoumi, l’un des lieux les plus prisés de la ville. Sa construction a débuté dans les années 1930. Ce théâtre arbore une magnifique façade à motif classique marbré. L’auditorium, qui est de forme circulaire, peut accueillir au maximum 600 spectateurs.

En poursuivant la balade jusqu’à la Place de l’Europe, découvrez une Vieille Ville restaurée. Cette place fut nommée ainsi au moment où l’Adjarie fut rallié à l’Assemblée des régions d’Europe. Cette place comprend un ensemble d’édifices datant de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. La statue du personnage mythologique grec Médée domine de tout son long cette place. Toujours dans le vieux Batoumi, dans la rue Gorgasali, près de l'alcôve d'une maison historique, est érigée la statue d'un garçon dotée d’une flûte. Cette statue constitue un véritable symbole de Batoumi.

Mais le monument le plus emblématique de la ville reste l’« Alphabetic Tower », une grande tour en forme de double hélice. Sur ses parois sont inscrites les 33 lettres de l’alphabet géorgien. Sa construction a débuté en 2010, mais ne fut opérationnelle que vers la fin de l’année 2011. Cette tour de 130 mètres de haut constitue un point de repère dans la ville, car elle est visible de loin, de jour comme de nuit. Pour ceux qui veulent se restaurer, cette tour abrite un restaurant, mais aussi un ascenseur pour se déplacer.

Mais Batoumi est surtout connu pour son Jardin Botanique aménagé à 9 km du centre-ville. Favorisé par un climat subtropical humide, ce jardin d’une superficie de 108,7 hectares, abrite plus de 1700 espèces différentes, qui composent la flore de la région de l’Adjarie. Divisé en 9 secteurs, il présente des plantes originaires du Mexique et d’Himalaya ou des variétés endémiques de la Transcaucasie. Vous allez également y trouver différents types de bois, comme la sakoura, le bambou, le cactus, le dattier des Canaries, les magnolias ou les palmiers.

Batoumi, la ville touristique par excellence

Troisième ville de Géorgie et capitale de la région autonome de l’Adjarie, Batoumi est devenue l’une des principales stations balnéaires de la mer Noire. Cette prestigieuse ville côtière géorgienne a tout pour séduire avec ses plages de sable, les eaux chaudes de la mer Noire et un agréable climat subtropical. D’autant plus que des cyprès, des palmiers et des magnolias longent les rues de la ville. Tous ces éléments font de Batoumi la station balnéaire la plus côté de la Géorgie.

Si vous aimez faire la fête et vous amusez, le boulevard de Batoumi est l’endroit où il faut être. Il est jalonné de restaurants, bars, cafés, salles de cinéma… A Batoumi, les festivals annuels ne sont pas en reste, comme le festival de jazz et de musique classique. En automne, la ville accueille les festivals « Batumoba » et « Gandagana ». Ce dernier est un festival dédié au tourisme rural.

Vous voulez parfaire votre bronzage ? Batoumi regorge de plages de galets, dont la particularité est de former un magnifique patchwork de couleurs. Cette station est aussi le lieu propice pour faire trempette dans les eaux chaudes de la mer Noire ou se balader le long des palmiers.

Le climat à Batoumi

Batoumi et ses alentours est l'une des plus importantes zones de villégiature sur le littoral de la mer Noire. Grâce à une excellente situation côtière et un climat subtropical, Batoumi offre le cadre idéal pour de belles vacances dans le Caucase. A Batoumi, l’hiver est doux et l’été chaud. La température annuelle est de 14,5 °C en moyenne.

En janvier, représentant le mois le plus froid de l’année, la température moyenne est de 7,1 °C, tandis qu’en août, qui est le mois le plus chaud, elle s’élève à 23,2 °C. La pluviométrie de la ville est importante, même durant le mois le plus sec de l’année. Les précipitations annuelles atteignent 2 560 mm. Quant à la neige, elle est plutôt rare. Mais quand cela arrive, elle fond rapidement. Si vous allez sur le littoral, la température moyenne annuelle de la mer est de 16,7 °C.

Comment se rendre à Batoumi ?

En avion :

Il est possible de se rendre à Batoumi en avion, car la ville dispose d’un aéroport international. D’ailleurs, c’est le moyen le plus rapide pour relier Tbilissi à Batoumi. Le trajet prend 2h 31 m.

En bus :

Si vous privilégiez les voies routières, il existe des liaisons régulières de marchroutkas (minibus) et bus entre Tbilissi et Batoumi. La distance entre Tbilissi et Batoumi par la route est de 358.4 km.

Le trajet prend environ 6h30 m, le temps de transfert inclus. Le coût du billet s’élève à 30,08 lari. Les services de bus partent 5 fois par jour et opèrent tous les jours.

En train :

Il existe un train direct allant de Tbilissi Central station pour Batoumi. Les services de train partent deux fois par jour et opèrent quotidiennement. Le trajet dure approximativement 5h. Le billet coûte entre 21 et 68 lari environ.

Comment circuler à Batoumi ?

La ville de Batoumi dispose de divers modes de transport. Elle est notamment dotée de 15 lignes de bus. Le billet coûte 0,40 GEL. Les taxis sont une autre option pratique pour circuler en ville. Ils sont disponibles 24h/24. Par ailleurs, il est tout à fait possible de réserver un taxi à l'avance.

Vous pouvez également opter pour la location de voiture. Les agences de location sont généralement situées en centre-ville. Et pour circuler plus facilement le long des berges ou simplement se balader en ville, rien de mieux que le vélo, via le système de vélo en libre service ou Batum Vélo. Des pistes cyclables longent la côte de Batoumi, mais aussi les rues de la vieille ville.

Ville
1 photo

Bonjour

Je suis Anna de " PROMETHEA Voyages". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Appelez-nous au
(995 32) 2 22 14 25